Les Panoramas

Tout paysage est structuré par des lignes de force et axes de convergence qui donne au relief sa perspective. Définir le panorama, c’est donner l’occasion d’avoir une perspective sur une vision éloignée d’un paysage qui peut atteindre 180°. Les différents points d’appels qui constituent un paysage sont généralement des éléments qui attirent l’œil. Ainsi le village en crête, le clocher de l’église comme les rochers dolomitiques sont autant d’éléments qui composent un Panorama. Les panoramas sont donc des paysages aux textures diverses regroupant de multiples patrimoines (bâti, archéologique comme géologique). Depuis une hauteur, ils permettent surtout d’offrir une vue d’ensemble sur un vaste et riche paysage.

Histoire

Le Pic de Vissou s’élève à 480 m d’altitude et se repère de toute part en parcourant l’Hérault. Il domine les monts de Cabrières qui occupent un terrain daté de l’ère primaire. Le pic de Vissou a, depuis toujours, servi de repère géographique et de vigie. Le plus ancien témoignage remonte aux romains qui y avaient installé un poste de guet. De nos jours, ce sont les pompiers qui occupent le sommet. Célèbre dans la région, le pic de Vissou a très tôt intéressé les géologues, au sujet des fossiles que détient le pic ainsi que sa position géologique complexe. Les archéologues se sont également préoccupés du pic pour les recherches d’exploitation de minerais de cuivre et sur la métallurgie primitive qui remonteraient à près de 5000 ans avant notre ère.

Description

cabrieres_vissou0131_pm

Le pic de Vissou, Martin Philippe

cabrieres (22)

Le pic de Vissou, Office de Tourisme du Clermontais

Le pic de Vissou forme un polygone d’environ 3 km du nord au sud et de 4,5 km d’est en ouest. D’un point de vue géologique, c’est un massif de reliefs calcaires hérité de l’ère primaire. Ces reliefs sont donc très souvent à l’envers et empilés en plusieurs nappes de charriage. Les roches de Cabrières et celles qui les prolongent à l’ouest, vers Roquessels, n’ont pas échappé à ces évènements. L’une des complexités géologiques du pic se voit sur l’un de ses versants. Ce dernier se constitue de grès et de schiste du Carbonifère inférieur, avec parfois quelques banc calcaires de la même période. Puis, vers la base du versant, on retrouve ses bancs calcaires qui reposent « anormalement » sur des schistes et des grès bien plus anciens (de l’Ordovicien). Ainsi, toutes les roches précédentes de l’âge primaire, ont été regroupées dans un ensemble appelé la nappe de « Mont-Peyroux-Cabrières ». Celle-ci repose à son tour sur une autre nappe, celle des monts de Faugères, composée de calcaires dévoniens et de schistes viséens qui ont subi un léger métamorphisme. Comme des failles découpent en plus ces terrains, ils peuvent maintenant dominer les roches qui ailleurs les recouvrent. D’autres failles sont présentes autour de Cabrières. Ces grandes cassures jouent notamment un rôle dans la sortie des eaux de la source de l’Estabel ainsi que dans la disposition de la genèse des gisements miniers qui font la réputation de cette partie de l’Hérault. Le rayonnement du site vient également de sa richesse en fossiles qui datent de l’ère primaire. En effet, on trouve dans les calcaires, des goniatites (céphalopodes à la coquille enroulée), des coquilles silicifiées de brachiopodes et des coraux qui accidentent parfois la surface d’autres calcaires. Mais ce sont surtout les exemplaires de trilobites se trouvant au sein de nodules, présents dans les schistes qui sont les fossiles les plus recherchés. Cette faune reste inégalable à Cabrières en raison de la récolte de ces différentes espèces qui se font dans un ordre inverse. Une situation particulière qui se doit à sa géologie puisque le pic de Vissou est une succession de roches qui sont mises à l’envers. Témoin d’une géodynamique exceptionnelle, la Société Géologique de France a confirmé à plusieurs reprises la valeur géologique nationale voire internationale de ce paysage. De plus, cette géomorphologie particulière généra la formation de multiples sols (sols schisteux, vallons viticoles, sols calcaires durs, dolomies couvertes de garrigues ouvertes et sols sur éboulis des versants) qui sont tous présents dans le site. Le contraste flagrant entre la végétation rase des pentes et les falaises minérales des sommets du Vissou contribue à la grande qualité paysagère du site. Possédant un riche patrimoine géologique, paléontologique et archéologique, le pic de Vissou et ses abords ont été classés en 2002 pour son intérêt scientifique et pittoresque.

Publicités