Origine du nom

Cette petite commune s’est appelée Malavieille jusqu’en 1804. Selon Albert Fabre, l’étymologie du lieu de Mérifons serait « fontaine Méridienne ». Cependant, il pourrait également signifier la « propriété d’Aymeric » (coseigneur de Malavieille et comte de Narbonne, au XIIe siècle).

Localisation (cliquer pour accéder à Google Maps)

La commune de Mérifons se situe  dans le canton de Lunas, à 15 km, à 67 km à l’ouest de Montpellier et à 20 km de Lodève. Ses communes voisines sont Salasc et Octon, toutes deux distantes de 3 km. La rivière le Salagou, le ruisseau de Repère, le ruisseau de la Fria sont  les principaux cours d’eau qui traversent la commune de Mérifons.

Histoire

La commune de Mérifons  a 674 hectares de superficie. Sa grande originalité est qu’elle offre un habitat « éparpillé » entre les hameaux : le Mas Canet, la Lieude, Malavieille, le Liguons, le Prades et le Serre des Linottes. D’un point de vue géologique, la commune est située dans la région dite des Ruffes. Ainsi, Mérifons est posé sur ces grès et ces schistes, corrodés et ravinés par de nombreux cours d’eau qui forment vers le sud-ouest le lac du Salagou. Toutes les communes situées sur les Ruffes ont un sol très peu varié. Le sol de la  localité de Mérifons est uniforme, excepté  vers le nord-ouest, où l’on trouve des roches basaltiques qui servaient le plus souvent d’assises naturelles à des églises anciennes ou à de vieux châteaux.

Au niveau de ses ressources économiques, le sol est maigre en agriculture. Les oliviers étaient peu cultivés, les seules productions du pays de Mérifons étaient les céréales et les amandiers. L’élevage des bêtes à laine représentait cependant une ressource importante et la vigne constituait également d’excellents revenus.

La commune actuelle fut formée en 1790. Elle fit d’abord partie du canton d’Octon. Cependant, le canton fut supprimé par l’arrêté des consuls du 3 brumaire de l’an X. Mérifons passa alors dans le canton de Lunas. Depuis, la commune comprend le hameau de Mérifons comprenant l’ancienne église Saint-Pierre, Malavieille et son ancien château au sud-est, la Lieude (autrefois la Leude) située à l’ouest du territoire, et le Pradel, un hameau situé au nord.Autrefois, il existait deux fiefs sur le territoire : Mérifons et Malavieille, mais à partir du Xe siècle, ce dernier est  le seul mentionné jusqu’en 1665 (excepté sur l’état des biens nobles). Pour ce qui est des seigneurs de Mérifons, ce sont les comtes de Maguelone qui possédaient au IXe siècle le fief et le château. Le château de Malavieille était complètement indépendant. Le fait qu’on sache la chronologie des seigneurs de Malavieille montre que ce château a joué un rôle beaucoup plus important dans l’histoire de la commune. En ce qui concerne la collectivité, on sait qu’avant la Révolution, il était question de la communauté de Malavieille et de la paroisse de Mérifons.

Le pays de Mérifons  détient de nombreuses richesses historiques qui contribuent au rayonnement culturel du Pays Cœur d’Hérault. Ainsi, le site paléontologique de la Lieude, l’église Saint-Pierre de Mérifons classée Monument Historique et le Castellas de Malavieille, sont autant d’éléments patrimoniaux que possède la commune.

Publicités