Histoire 

C’est au fil des millénaires que le fleuve et ses crues ont érodé la roche, creusant ainsi des gorges. La source de l’Hérault est située à 1400m d’altitude, au cœur des Cévennes. Le jeune torrent impétueux dévale alors plus de 1000 mètres de dénivelée dans ses 10 premiers kilomètres.

???????????????

Gorges de l’Hérault, Piquart Benoit_Office de Tourisme Intercommunal Saint-Guilhem-le-Désert/Vallée de l’Hérault

stjdefos_pontdudiable_drone_pm

Pont du diable, Martin Philippe

A Valleraugue, le fleuve se calme un peu en entrant dans une profonde vallée. Au fur et à mesure de sa progression vers les monts calcaires des garrigues, le relief devient moins accidenté et le climat méditerranéen s’installe.

Depuis Saint-Guilhem jusqu’au Pont du Diable, le fond de la vallée est un canyon étroit, dans lequel, en basses eaux, d’impressionnantes « marmites de géants » perforent le calcaire. C’est donc principalement à Saint-Guilhem-le-Désert que les gorges sont les plus étroites et spectaculaires.

Description

Au nord du territoire communautaire, (communes de Saint-Jean-de-Fos, Aniane, Saint-Guilhem-le-Désert, Puéchabon et Argelliers), le paysage est caractérisé par les gorges creusées par le fleuve et les plateaux qui les surplombent. Pouvant atteindre par endroits 200 à 300 mètres de profondeur, les gorges de l’Hérault constituent un espace pittoresque à forte identité paysagère. Ce milieu fluvial, associé aux falaises et escarpements rocheux, accueille une flore et une faune rupestres, spécifiquement méditerranéennes et peu communes. Des espèces végétales comme le pin de Salzmann (relique du Tertiaire), la sélaginelle denticulée et le cyclamen des Baléares (protection régionale) sont notamment présentes.

En terme faunistique, les gorges de l’Hérault sont le refuge d’oiseaux (notamment aigle de Bonelli), escargots, reptiles, chauves-souris, loutres et libellules. Les gorges de l’Hérault sont également très fréquentées lors des activités estivales. De plus, elles concentrent des sites touristiques renommés comme l’abbaye de Gelonne, les Grotte de Clamouse, ou encore le Pont du Diable.

Grâce à leur situation géographique privilégiée et leurs richesses géologiques, les gorges de l’Hérault font partie des sites naturels classés. Un rayonnement patrimonial attesté de tous, puisque les gorges se sont vues attribuer en 2010, le label «  Grand Sites de France ».

Publicités