Histoire

Le rocher des Deux Vierges est un petit sommet situé au nord-ouest de la commune de Saint-Saturnin-de-Lucian. D’origine jurassique, la saillie du rocher est couronnée par une émergence de roches dolomitiques. C’est la forme particulière de son rocher dominant la plaine viticole que la légende des deux vierges est née. Avec un peu d’imagination, on peut en effet entrevoir deux visages évoquant pour la population de l’époque deux vierges qui se seraient exilées sur ce rocher. Les fouilles archéologiques ont démontré que le site a connu une occupation sporadique, attestée par des amphores étrusques, et plus régulièrement aux Ier et IIe siècles avant notre ère.

image164

Rocher des Deux Vierges, source internet

???????????????
Rocher des Deux Vierges, Piquart Benoit_oti_sgvh_web

Plus tard, dans le dernier tiers du Xe siècle, un château a été construit par les vicomtes de Lodève ou par des proches, sous l’autorité des premiers. Par son site, le castrum vicomtal des Deux Vierges se rapproche des castra des garrigues établies sur une plate-forme sommitale, comme ceux d’Aumelas ou encore de Cabrières. L’emplacement même du castrum des Deux Vierges et la configuration du terrain laissa peu de place à une augmentation de l’habitat, ce qui à terme, entraîna l’abandon du site. Quelques vestiges de fortification montrent la vocation militaire de l’emplacement, destiné à une garnison réduite et à une famille aristocratique. L’aménagement défensif se limitant aux endroits stratégiques, l’enceinte des Deux Vierges illustre la conception même de la guerre à la fin du Xe siècle et au début du XIe siècle. A cette époque, les guerriers participaient à des opérations limitées, visant des biens peu défendus, ce qui explique le fait que le castrum ne soit pas équipé pour tenir un siège. Au XIIe siècle, une chapelle romane dédiée à Sainte-Marie s’installa. La forteresse médiévale a été occupée jusqu’aux XIIIe-XIVe siècles.

Plus tard, en 1935, le rocher des Deux Vierges fut l’objet d’une manifestation particulière. Cette année-là, la société clermontaise de Félibres, dénommée « escola Peyrotta », fut chargée d’organiser « Lou Festenal de Santa Estella ». Dans le cadre de ce festival fut inaugurée au pied du Rocher, une inscription sur une paroi rocheuse, surmontée d’une étoile, à la mémoire des Félibres morts pour la Patrie.

Description 

Situé à une altitude de 536 mètres, le rocher des Deux Vierges est un site panoramique offrant un point de vue sur la plaine de l’Hérault jusqu’à la mer, et une vue plongeante sur les ruffes de Saint-Guiraud et Saint-Saturnin-de-Lucian. Le rocher est un bastion naturel qui se distingue nettement parmi les contreforts du Larzac. Ce relief ruiniforme est entaillé de failles profondes qui font pour certaines, office d’accès vers la plate-forme sommitale, limitée de part et autre par des falaises. Ce contexte topographique assure d’emblée au site une vocation de vigie et explique en partie sa longue occupation humaine,  caractérisée d’abord par un habitat dès l’âge du Fer, puis par une réoccupation aristocratique et militaire. Le seul édifice encore en élévation est la chapelle qui est mentionnée pour la première fois en 1160. Ce sanctuaire à nef unique se termine par une abside semi circulaire. De la forteresse, il ne subsiste que quelques ruines au sol, et des traces de murs de soutènement contre les falaises.

image165

Vue générale, rocher des Deux Vierges, source internet

Les milieux naturels dominants sur ces espaces sont les escarpements rocheux et les bois, avec une présence occasionnelle de garrigue et de pelouses. L’intérêt du site est lié à la présence de milieux frais et humides (mares, sous-bois…) qui contrastent avec la plaine viticole des  alentours. La végétation est représentée par de riches peuplements de chênes et de pins (d’Alep, de Parasol) auquel s’ajoute divers arbres, lianes, arbustes et herbacés. Concernant la flore, le site favorise le développement d’espèces spécifiques comme les insectes xylophages, les reptiles (couleuvres, lézards), mais aussi les fauvettes et les éperviers. On remarque également la présence d’une très belle station de corbeille d’argent à gros fruits qui est une espère protégée au niveau national. Le principal gestionnaire au niveau local est la municipalité de Saint-Saturnin-de-Lucian qui entretient le site afin de lui donner une vocation touristique. De nos jours, le rocher et les bois qui l’environnent sont propres et bien conservés. La chapelle et le refuge ont été rénovés. Des aménagements ont  également été réalisés pour faciliter l’accès au rocher (marches en pierre) ou pour la détente, des bancs et tables de pique-nique en bois ont été installés. Actuellement, seule la partie sommitale du site a été classé. Avec son monument dédié au Félibres morts pour la Patrie,  ces massifs forestiers et ses remarquables reliefs, le Rocher des Deux Vierges demeure un site d’exception qui contribue à la diversité biologique de la Vallée de l’Hérault et à la variété de ses paysages.

Publicités